Menu
RECO LECTURE

A quand l’Afrique, Joseph Ki Zerbo

Vues : 138

A quand l’Afrique de Joseph Ki Zerbo nous présente le continent avant la colonisation mais aussi les systèmes sociopolitiques et leur limites. Le livre est un essai mais présenté sous forme d’interview. Les questions sont posées par Réné Hollenstein.

L’historien adopte un langage accessible et une démarche didactique. Parfois, il sait choquer pour amorcer une prise de conscience.

Dans la peau du citoyen Lambda, René Hollenstein évoque des thématiques importantes dans des questions claires, et précises. Ce livre va vous rendre fier d’être issus d’une société africaine.

On réalise contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, que les sociétés traditionnelles africaines étaient extrêmement organisées, bien pensées. Le statut des femmes étaient différents des adeptes du “Nos mamans d’avant”, comme en témoignent les extraits suivants.

  

Même si tout n’étaient pas parfait, il existait une belle conscience collective qui tendaient à respecter la dignité humaine. La science thérapeutique était remarquable. Par exemple, on ne lassait jamais un malade seul, livré à lui même et à ses traitements. On avait compris déjà à cette époque pré coloniale que la présence des proches pouvait être déterminante dans les soins et la guérison du malade.

A quand l’Afrique – extrait page 116

Au niveau politique, il y avait déjà la démocratie. Le système de consultation du peuple était évident. Les prises de décisions ou les résolutions de problèmes sous l’arbre à palabre pouvaient durer des jours pour consulter tout le monde y compris les femmes, mais aussi parvenir à un consensus. Et les hommes au pouvoir étaient soumis à l’œil contrôleur d’un collège d’anciens et cela limitait les abus.

J’ai aussi lu que la solidarité, l’hospitalité, le respect des droits humains étaient encrés dans nos cultures. Bien sûr, Joseph Ki Zerbo présente également les couacs et les ratés de notre système mais on en est pas moins fier. Ce livre doit être au programme de tous les collégiens en Afrique. Absolument.

Ce serait un excellent moyen de restituer aux jeunes africains, une certaine fierté identitaire. C’est un livre à ajouter à l’actif des afro optimistes. Je pense que je lirai bien un autre titre de Joseph Ki Zerbo. J’ai été très fière de cette lecture, qui est clairement un coup de cœur.

No Comments

    Leave a Reply