Menu
RECO LECTURE

Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil, Haruki Murakami

Vues : 59

Hajime et Shimamoto-san ont été des amis intimes à 12 ans. Un déménagement a été à la base de leur longue séparation. Hajime était d’abord un correcteur de manuels scolaires, un emploi où il voyait passer son existence, dans l’ennui le plus profond.

Il épouse Yukiko et reçoit un prêt de son beau-père pour ouvrir un commerce. Un bar, puis un second. Le désormais époux et père de deux filles mène une vie équilibrée jusqu’à ce que son amie refasse surface dans son bar.

Lire aussi : Folio 2 euros, de la découverte à petit

Depuis cet instant, sa vie est bouleversée. Hajime recherche constamment un amour absolu alors qu’il a auprès de lui tout ce qu’il faut pour construire une vie tranquille. Ce personnage ne se satisfait jamais de rien et finit par blesser les femmes qui l’aiment inconditionnellement.

Finalement, il est sur le point de tout lâcher pour une femme aussi insaisissable que mystérieuse.

Mon avis

On termine un Murakami avec autant d’incertitudes que le personnage. Ce livre a clairement un début, mais il reste sans fin.

L’auteur nous entraîne dans une réflexion sur les formes d’amour, sur la quête de soi et sur l’obsession d’un amour quasi impossible. C’est le deuxième livre de cet auteur que je lis. Je constate qu’il prend plaisir à plonger le lecteur dans un univers flou, avec des questions sans réponses. Je ne suis pas persuadée d’aimer cela, mais je ne déteste pas cette démarche de Murakami.

J’ai terminé le livre, mais je serais incapable de vous dire qu’il s’est réellement passé. On ne sait rien sur Shimamoto-San, pas plus que Hajime qui vacillent entre rêverie, incertitude et réalité. L’amie d’enfance est-elle réellement revenue ? Pourquoi fait-elle avant de mystère sur les 25 années qu’elle a passées loin de Hajime. Où habite-t-elle ? Où s’enfuit-elle chaque fois ?

Voici les questions que vous aurez en arrière goût après lecture de ce titre de Haruki Murakami. Pour ma part, c’était une lecture agréable. J’ai eu la même sensation qu’avec son titre Birthday Girl. 

Vivement, un autre bouquin de cet auteur Japonais.

No Comments

    Leave a Reply