Menu
BOOOOKS / Littérature ivoirienne

L’autre, Marie Hélène Amangoua Drujon

Vues : 72

L’autre raconte l’histoire de plusieurs amants dont les histoires sont interdépendantes. Des hommes qui aiment d’autres femmes que les leurs, des épouses qui n’ont d’yeux que pour “l’autre”. Cet autre qui s’est emparé de leur cœur sans permission. Marie Hélène Drujon raconte les misères de personnes malmenées et ballotées par leurs sentiments.

Comment définir un sentiment farouche qui bouleverse plusieurs vies sans même en prévenir les protagonistes ? L’auteur nous présente en quatre chapitres, deux personnages principaux et 2 autres qui sont liés aux deux premiers. Eugénie et Jean, Marvin et Sophie.

C’est sans grand enthousiasme qu’Eugénie a accepté la proposition de sa mère d’épouser Jean, un paysan. En général, c’est une belle demande qui précède un mariage. Ce ne fut pas le cas pour la jeune femme.

« Eugénie, commença Ginette d’une voix qui se voulait douce. Nous n’avons plus les moyens de vivre ici. J’ai reçu une demande en mariage intéressante te concernant». Page 19. C’est de cette façon qu’Eugénie a découvert qu’elle se marie. Pour ce qui est de jean, c’était plus un mariage par convenance et convoitise.

Embarqués dans cette union contre nature, les deux époux se feront plus de mal que de bien. Inévitablement. Les chemins de leurs cœurs n’ont jamais été unis, la suite des événements ne sera que logique.

Dans ce récit, l’auteure nous dépeint l’amour sous plusieurs formes. Celui qui consent à libérer de son fardeau une personne qu’il ne sait pas combler. Celui qui part sans regarder en arrière et qu’on ne sait s’il reviendra. Celui qui promet l’éternité et qui échappe à l’emprise du temps et de l’espace. Celui qui ne renonce pas même quand l’être aimé semble inaccessible…

L’amour est un sentiment qu’on reconnaît même quand on ne l’a jamais rencontré auparavant. Et Jean et Eugénie ont eu leur baptême de feu.

Peut être une image de une personne ou plus, livre et texte qui dit ’AMANGOUA DRUJON MARIE- HÉLÊNE L'Autre’

Permettez-moi de faire un zoom sur le style de l’autrice. Son écriture est délicieuse et complètement maîtrisée. Certains passages m’ont donné fait revenir encore et encore. C’est une histoire digne des télénovelas mais écrite avec un style percutant de maturité. C’est un peu compréhensible pour un second roman qui arrive 9 ans après le premier. L’on redécouvre Marie Hélène Drujon dans un registre qu’elle connaît déjà. Le roman. Son premier Tempête sur Abidjan est paru chez Dagan Editions.

Pour moi, c’est un 15 sur 20. Même si j’en ai un peu marre des histoires d’amour, j’ai apprécié celle-ci.

L’autre, Marie Hélène Drujon, Editions Eburnie, 127 pages, 2021.

No Comments

    Leave a Reply