Menu
BOOOOKS

Le garçon qui dompta le vent, William Kamkwamba

Vues : 475

L’histoire de William se déroule au Malawi. Petit pays du Sud de l’Afrique. Les habitants de ce pays se nourrissent principalement des produits issus de la terre. Ils sont donc très dépendants des éléments de la nature tels que la pluie et la lumière.

William allait à l’école mais aidait sa famille parfois dans les champs. De plus en plus commence à se faire rare dans le pays. Son village est menacé de famine par les rayons acerbes du soleil. La famine finit par s’abattre sur le village. La famille du jeune garçon est contrainte à ne prendre qu’un seul repas. Ce n’est pas tout. L’argent devient aussi rare que la pluie alors, il doit quitter l’école.

Alors qu’il passe ses journées le ventre creux attendant anxieusement le repas du soir, il aperçoit d’autre enfants qui eux peuvent continuer à aller en cours. William commence à fréquenter une bibliothèque et là, tout bascule pour le jeune garçon.

Voir aussi “mon top 3 des influenceurs ivoiriens” 

Un récit plein d’enseignements

Voici une belle histoire pleine d’enseignements pour petits et grands. Des situations les plus périlleuses, naissent les plus belles inventions. A 14 ans, un adolescent a apporté une solution majeure dans un village ou vivent aussi des adultes. Autrement dit, il ne faut négliger personne ! Les enfants sont brillants et il faut d’avantage leur ressembler. William avait l’habitude de rêver. Au propre comme au figuré, c’est l’ingrédient phare pour créer de l’impact dans son environnement. Non, le rêve c’est à la portée de tous.

 Petits bémols

Je ne sais pas l’intérêt de mentionner le don des Américains dans le texte. Cela n’apporte pas grand-chose à la narration. L’information capitale ici c’est le fait que le garçon ait trouvé son bonheur en fouillant dans les livres. Par le fait de côtoyer les livres.

J’ai apprécié les illustrations et le format du livre. Par contre la présentation du texte à l’intérieur n’est pas très nette. C’est avec difficulté qu’on peut lire du noir sur une couleur tout aussi sombre.

Et puis, pourquoi est ce que le livre n’est pas paginé ?

Autobiographie

L’auteur William Kamkwamba raconte sa propre histoire. Bryan Mealer signe en coauteur le livre sortie chez Nouveaux Horizons. Félicitations à Elizabeth Zunon pour les illustrations, j’ai vraiment apprécié. A la fin du livre, vous pourrez lire la version détaillée du petit malawite avec ses éoliennes qui ont changé la vie de milliers de personnes.

Building a Windmill, Inspiring a Generation | YALI Network

Le livre est destiné aux jeunes à partir de 6 ans. Mais si votre enfant n’a pas encore cet âge comme le mien, vous lirez vous-même pour lui. Vous la lui raconterez le soir en le bordant.

La meilleure ? eh bien, je l’ai eu à 2000 francs CFA ! Je vous le recommande vivement.

Le garçon qui dompta le vent, William Kamkwamba/Bryan Mealer, Nouveaux horizons, 2019.

No Comments

    Leave a Reply