Menu
BOOOOKS / Littérature ivoirienne

Les affranchis du sort, Agnès Kraidy

Vues : 145

Les affranchis du sort est rouge. C’est un carton rouge pour les Ivoiriens, et tous les hommes qui traitent leurs semblables avec mépris et condescendance. Je me suis sentie petite. Parce que j’ai passé au scanner, les pensées aussi fugaces soient-elles sur des personnes vivant avec un handicap. Pour ces fois où, j’ai laissé une peur inintelligente couvrir l’empathie et l’amour que je leur devais.

J’ai pleuré de voir à quel point l’être humain peut être un monstre, pire qu’un loup pour son semblable. A tous les “comments” qui fusaient dans mon esprit, je ne pouvais trouver réponse. Lâchement, j’attendais que l’auteure du livre me sorte du trou noir de l’incompréhension. Le pourra t-elle ?

Lire aussi : Le sacre de Djétéhi, Josué Guébo

Les affranchis du sort est rouge comme le sang qui coule dans nos veines à tous, « soi-disant bien portant » autant que les personnes vivant avec un handicap. Je me repend de ne rien faire pour mes semblables. J’ai mal de ne même pas savoir où commencer tant tout est à refaire.

Je demande pardon à ces vingt icônes dont les témoignages sont enfermés dans ce livre. A travers moi, je leur demande d’accepter, celui de toute la Côte d’Ivoire qui ne fait pas assez pour eux mais dont certains administrations sont de vraies plaies.

J’aime le livre mais celui-ci ne saurait enfermer des portions de vies aussi poignantes. Je le crois, Agnès Kraidy a fait sa part en les collectant. Il est de notre devoir de les faire entendre à tous, dirigeants comme simples citoyens.

Je ne regarderai plus jamais une personne vivant avec un handicap de la même façon. Je travaillerai à ma petite échelle à me faire l’écho de leurs besoins.

Lire aussi : Comment lire avec ses enfants : mes conseils

Comment avons-nous pu leur infliger cela ? Juste parce qu’ils sont différents de nous ? Je ne vous donnerai pas de résumé. Achetez le livre et tentez d’expier votre part de péché. J’en ai fini.

No Comments

    Leave a Reply