Menu
BOOOOKS

Opération fournaise, Régina Yaou

Vues : 450

Opération Fournaise est un thriller de 227 pages écrit par Régina Yaou, édité par les éditions NEI CEDA en 2015.

L’auteure situe l’histoire dans un pays, la République des Ebènes. Vraisemblablement en Afrique. Une jeune diplômée, Christelle Eykanan est récemment embauchée dans une entreprise de transit. Elle a en charge la garde d’un stock de lait dans un entrepôt.

Son patron, Israel Ankakey, directeur de général de Prestige Transit a été clair sur la haute importance dudit stock, et sur le fait qu’aucun des produits ne doit manquer à l’appel. Officiellement, l’entreprise participe à un appel d’offre initié par le gouvernement de la République des Ebènes.

Alors qu’un soir, Christelle se laisse aller à des heures supplémentaires (malgré l’interdiction du son responsable), elle entend par le plus grand des hasards une conversation téléphonique entre son patron et un interlocuteur qui lui est inconnu. Elle vient ainsi de découvrir que le lait entreposé et dont elle est responsable est l’élément principal d’un complot qui vise à renverser le chef de l’Etat, Edgard Mèvakan. Le long du livre, Christelle s’épuise à force de stratégies pour informer le principal concerné, victime du complot qui le guette et tout le pays avec.

Lire aussi Le tremblement, Chimamanda Adichie

Elle a dû faire face à des entremetteurs qui la considéraient comme une profiteuse qui cherche les bonnes grâces du président Edgard Mevakan, également connu comme sensible au sexe féminin. Elle ne parvient même pas à en convaincre son fiancé. Comment cette mission dont sa conscience la chargeait aurait donc pu aboutir. Cette affaire était devenue un véritable motif de tourment pour la jeune stagiaire.

Ce n’est qu’à la dernière minute, à un moment où le pays est sur le point de sombrer que la jeune femme finira par faire entendre son message directement à la première Dame, Sophie Mèvakan.

Voici l’histoire que l’auteure ivoirienne nous offre en guise de 25ème publication. Le style se veut simple avec quelques jargons par endroit. C’est un parti pris. Les personnages sont nombreux mais on ne s’y perd pas. Pour ce qui est de retenir les noms, ce n’est pas chose facile, ils sont certainement choisis selon les origines linguistiques de Régina Yaou.

L’auteure a disparu en 2017

On réalise avec colère combien il peut être difficile d’avoir accès à des dirigeants au sommet de l’Etat. Ces derniers sont censés être au service de leurs administrés mais c’est souvent qu’ils sont enfermés dans une tour de verre. Que dire des intermédiaires aussi opportunistes que suffisants. De véritables obstacles entre le peuple et ses dirigeants. Se prenant pour des personnalités incontournables faisant trop souvent la pluie et le beau temps, abusant ainsi de leur statuts et postes.

Il faut noter cependant que le livre présente quelques longueurs. Je pense qu’on aurait pu le réduire au tiers. On aurait concentré ainsi l’intrigue et le suspens qui retombent malheureusement par moment. Les histoires d’amour entre les différents protagonistes n’apportent finalement pas grand-chose à la trame et j’estime qu’elles sont un peu trop présentes.

Toutefois, il faut reconnaître que l’histoire est bien ficelée. Dans les dernières pages toutes les promesses du thriller sont tenues et le lecteur n’a aucun répit jusqu’à pousser un soupir. De soulagement ? De regret ? Ce sera selon.

2 Comments

  • HERMANN
    28 juillet 2020 at 15:56

    ah Regina Yaou !! toujours égale a elle même merci pour votre critique je vous conseil HISTOIRE SI ETRANGES…

    Reply
    • vanessa alabi
      30 juillet 2020 at 17:33

      Je n’aime pas trop les histoires flippantes. Je n’ai pas pu terminer les souris de simakouss. Mais merci pour votre commentaire.

      Reply

Leave a Reply