Menu
COUPS DE COEUR

Yakassé Attobrou, planting d’arbres et rencontre

Vues : 236

Certaines rencontres sont déterminantes et annoncent de belles perspectives pour l’avenir. Si vous continuez de lire, vous comprendrez ma phrase.

Samedi dernier, nous étions à une opération de planting d’arbres. C’est devenu mon habitude, j’ai adopté le plan vert de l’Institut National des Administrateurs de Côte d’Ivoire (INADCI). Le projet est de la première importance mais loin des costumes formels, il est fun. Restaurer le couvert forestier de la Côte d’Ivoire. Nous dépendons des arbres pour vivre alors, si nous ne voulons pas disparaître de cette planète, nous devons reboiser. 

Yakassé Attobrou. C’est dans la région de la Mé, chez les Attié (peuple du sud de la Côte d’Ivoire). Partout où nous allons avec le plan vert, nous sommes chaleureusement accueilli. Mais cette fois, c’est en fanfare que nous avons foulé le sol accidenté du village de Diangobo.

Nous avons eu droit à une ambiance digne d’une soirée en pays Attié (ceux qui les connaissent savent 😉 Le chef du village, les habitants, les écoliers, tout le monde était impliqué. On s’est senti chez nous. Nous avons mis des plants en terre, avec des arbres fruitiers pour une école primaire. Comment clore une telle journée sans un repas digne de ce nom ? Eh bien, cette fois, nous avons eu droit à deux repas consécutifs. Autant vous dire qu’on a mangé pour la semaine. Maintenant que cela est dit, permettez-moi de vous parler d’une rencontre exceptionnelle que j’ai faite.

Une sous-préfet pas comme les autres

Quand j’entend sous-préfet, je vois tout de suite une batterie de procédures et des interdits à ne pas franchir. Ce fut la douche froide pour mes appréhensions. Mme Anne Marie ZORO est sous préfet de Yakassé Attobrou. Alors qu’on l’annonçait pour son allocution et son nom ne m’a pas laissé indifférente. Je l’avais déjà vu. J’ai tout de suite ouvert Facebook et Bim, la dame est dans ma liste d’ami. 

Bon, je reformule : elle a vu tout ce que je publie (et Dieu sait que je parle beaucoup sur les réseaux sociaux). Au moment de recueillir ses propos, j’ai adressé la parole à cette autorité qui m’appelait par mon nom. Bien sûr, je me suis sentie importante. J’étais heureuse de la rencontrer en vrai mais aussi intimidée. Mme ZORO nous a invités à sa résidence, à Yakassé Attobrou. 

Nous avons partagé un repas FAMILIAL. Elle nous a débarrassé de toute sorte de protocole. Le repas était divin (J’ai mangé du foufou et du placali), et l’ambiance décontractée. On aurait dit des retrouvailles. Nous avons parlé de tout et de livres. Naturellement. 

Je vous parlais de rencontre, joindre l’utile à l’agréable… Avec Mme le sous-préfet, nous travaillons sur un projet qui vous sera dévoilé bientôt. Elle l’a accueilli avec enthousiasme et il profitera à sa communauté. Que demander de plus ? Des autorités qui se soucient du bien être de la communauté, c’est encourageant !

No Comments

    Leave a Reply